Construction du bâtiment sur pilotis au-dessus de la cour

L’architecte A. Courcoux dépose un dossier de construction d’un bâtiment dans la cour, contre le mitoyen occidental. Ce pavillon de béton aux lignes soignées abrite au rez-de-chaussée un préau couvert. Son principal intérêt se trouve toutefois à l’étage, supporté par des piliers et couvert par un toit-terrasse : éclairée par cinq travées, l’unique pièce y est dévolue à l’escrime, activité pratiquée alors à l’école.